L’Intelligence Artificielle bouleversera nos vies de fond en comble - Il est donc important de dissiper les idées fausses et de comprendre les opportunités, risques, et questions éthiques de la 4e révolution industrielle.

Co-écrit avec Sophie-Pascale Videau

L’intelligence artificielle bouleversera la manière dont les sociétés mèneront leurs activités dans l’avenir, ainsi que notre mode de vie actuel. C’est une hypothèse forte, auquel je crois sincèrement. Il est donc important de dissiper les idées fausses et de comprendre ce que l’IA permet de réaliser, ainsi que ses contraintes.

Premièrement, qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

Nous avons plusieurs définitions de l’intelligence artificielle (IA), avec un périmètre fluide. Plusieurs soutiennent que l’IA est tout ce qui n’a pas encore été réalisé. Cette remarque se base sur le constat que, comme les outils auxquels nous faisons appel au quotidien deviennent de plus en plus affinés, les taches qui autrefois nécessitaient une « intelligence » ne le nécessitent plus, et sont donc exclus de la définition de l’IA. Pensez par exemple aux logiciels anti-spam, aux correcteurs d’orthographe, ou même la reconnaissance optique de caractères, qui étaient tous considérés comme révolutionnaires mais qui aujourd’hui ne suscitent plus la même réaction.

Accenture définit l’IA comme :

« Une constellation de technologies qui étendent les capacités humaines en percevant, comprenant, agissant, et apprenant – permettant aux humains de faire beaucoup plus ». Autrement dit, on se concentre sur la capacité de l’IA à soutenir et non pas à remplacer les humains.

Voilà l’essentiel du sujet. Si nous considérons l’IA uniquement comme une technologie qui peut tout faire, elle sera non seulement un échec technologique, mais génèrera aussi des problèmes au sein des organisations et sociétés. La valeur ajoutée de l’IA se trouve dans sa capacité d’augmenter le potentiel humain. Ce sont les humains, et non pas les machines, qui sont au cœur de cette « quatrième révolution industrielle ».

« Une constellation de technologies qui étendent les capacités humaines en percevant, comprenant, agissant, et apprenant – permettant aux humains de faire beaucoup plus »

Pourquoi l’IA est à la mode aujourd’hui ?

Bien que l’IA existe depuis les années 1950, elle s’est propagée de manière exponentielle ces dernières années. Il existe plusieurs raisons qui expliquent pourquoi l’IA est maintenant devenue envisageable et abordable.

  1. La capacité informatique augmente sans cesse, tandis que les coûts associés continuent à baisser. Cela rend possible la collecte de données à grande échelle, ainsi que la mise en œuvre d’auto-apprentissage automatique de plus en plus complexe.
  2. La croissance des données disponibles est exponentielle, et l’internet des objets ainsi que les solutions Big Data créent de nouveaux ensembles de données tous les jours. Cet océan de données sert de socle pour optimiser les outils IA.
  3. Les ensembles d’outils et logiciels IA sont plus facilement accessibles, souvent en forme de solutions Plug & Play dans le cloud.
  4. Enfin, l’aspect d’innovation ouverte de l’IA facilite l’accès aux meilleures réflexions et compétences du domaine. Il y a par conséquent de plus en plus d’intervenants qui peuvent aider à combler l’écart entre les humains et ces technologies.

À mesure que les technologies progressent, ils doivent aussi augmenter la capacité des entreprises et des humains

L’IA : Quel niveau de maturité ?

L’IA n’est pas toute puissante, ni capable de nous remplacer. Les systèmes d’IA fonctionnent sur des périmètres précis et étroits. L’essentiel se réduit à la capacité de percevoir (collecte de données), comprendre (attribuer un sens aux données), agir (exécuter une action ou le transférer vers un autre système, qu’il soit humain ou robot), et d’apprendre (un des catalyseurs essentiels de l’IA est la capacité d’apprendre à partir des données historiques dans le but d’améliorer la performance) pour une activité définie.

L’IA recouvre une grande variété de technologies, et on remarque une grande variabilité au niveau de leur maturité. Aujourd’hui les technologies les plus explorées sont souvent employées conjointement :

  • Traitement du langage naturel: un système d’IA qui comprend et emploie le langage utilisé par les humains, sans faire appel aux règles, aux mots, ou aux ordres.
  • Chatbots et assistants virtuels: Dotés de langage naturel et compatibles avec l’apprentissage automatique, ces ‘personas’ générés par ordinateurs peuvent échanger avec des humains et répondre leurs questions, ce qui permet une transformation des relations clients.
  • Vision par ordinateur: Se focalise sur la sécurité, et les opérations en faisant des captures directes et l’analyse d’image et de vidéos. Elle permet, par exemple, d’évaluer des comportements suspects, ou encore de surveiller la circulation et faire l’évaluation des dommages suite à un accident de voiture et la déclaration de sinistre, démarches qui aujourd’hui sont compliquées et nécessitent plusieurs intervenants.

Nous ne pouvons pas ignorer notre responsabilité d’utiliser ces technologies de manière éthique.

Et les questions d’éthique ?

Nul ne peut nier la valeur ajoutée que les systèmes d’IA vont apporter. Toutefois, il ne faut pas fermer les yeux sur leur puissance, ce qui impose une responsabilité de notre part dans leur utilisation. Il faut donc toujours s’assurer de placer les humains au cœur de nos efforts (augmentation des capacités humaines, acquisition de compétences, nouvelles formations…), que les algorithmes ne soient pas discriminatoires (par exemple, lors de l’octroi de crédits ou d’assurances), que les données personnelles soient protégées, et que le droit du travail et de l’emploi soit respecté.

À mesure que les technologies progressent, ils doivent aussi augmenter la capacité des entreprises et des humains pour leur permettre de construire un meilleur avenir pour notre société.

Vous voulez connaitre davantage sur ce sujet ? Mon prochain article traitera de l’intégration de l’IA au sein des entreprises dans le domaine de la Banque.

Vous ne pouvez pas attendre ? N’hésitez pas à me contacter !

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *