Si la crise du Covid-19 n’épargne aucun secteur, le secteur bancaire figure parmi les plus impactés :  les banques françaises affichent à ce jour une baisse de valorisation boursière de plus de 50%.  Accenture a mis au point un plan d’action pour permettre aux entreprises du secteur de s’adapter rapidement à l’urgence, protéger leur business et leurs clients, et préparer l’avenir.

Tout en assurant la poursuite de leur activité, les banques ont dû s’adapter rapidement pour répondre aux nouvelles sollicitations de leurs clients, assurer la sécurité de leurs collaborateurs et se préparer à relever des défis financiers et opérationnels majeurs :

  • Les mesures de distanciation sociale pousseront les clients à privilégier les canaux digitaux pour les achats de biens et de services
  • Les réductions des taux d’intérêt et la diminution de la demande auront un impact élevé sur le niveau des produits nets bancaires
  • La crise laisse craindre une explosion des défauts de paiement et du volume des non-performing loans, et ce, malgré les mesures de soutien et le moratoire prudentiel sur les critères de déclassement
  • Le décalage entre l’évolution des revenus et celles des coûts forcera les banques à améliorer leur flexibilité opérationnelle, à repenser leurs priorités et leur structure de coûts
  • Le dispositif de gestion des risques devra évoluer afin d’intégrer les impacts de cette crise et prévenir les prochaines crises

En quelques jours, le contexte dans lequel opèrent les fonctions Risques a donc été radicalement et durablement transformé. Les effets de la crise concernent tous les types de risques :

  1. Risque de crédit et de contrepartie – Malgré les moratoires de crédit et des assouplissements réglementaires temporaires, les banques doivent anticiper une forte dégradation de la qualité de leur portefeuille de crédits et une augmentation massive du volume de non-performing loans.
  2. Risque de liquidité – Les banques doivent réajuster leur plan de refinancement pour tenir compte, à l’actif, des mesures exceptionnelles sur les crédits (report à six mois des échéances, nouveaux crédits bénéficiant d’une garantie de l’Etat) et, au passif, des risques sur la liquidité interbancaire. Elles ont la possibilité de puiser, si besoin, dans le buffer de liquidité.
  3. Risque de marché – Les marchés sont fortement perturbés par la crise : des dislocations de marché et de nouveaux facteurs de risque apparaissent. Les modèles de risque doivent être actualisés afin de capter ces nouveaux paramètres (par exemple suspension des dividendes, niveaux élevés de volatilité …).
  4. Risque opérationnel – Le contexte actuel démontre toute l’importance d’un plan de continuité d’activité robuste.
  5. Risque cyber – La crise constitue un terrain favorable à la criminalité financière et aux cyber-attaques. La sécurité des données doit demeurer une priorité, même lorsque l’urgence de la situation impose des modes de fonctionnement alternatifs (canaux digitaux, télétravail…).
  6. Risque systémique et Sustainability – La crise rappelle la nécessité de se mettre en conformité avec le dispositif de résolution du SRB. Le dispositif de gestion des risques devra évoluer afin d’intégrer les impacts de cette crise et prévenir les prochaines crises. A plus long terme, les banques devront accélérer leur agenda en matière de finance durable.

Cette crise exige une révision complète du cadre de la gestion des risques et de la résilience et la définition d’un plan d’action. Pour répondre aux challenges posés par cette crise, Accenture a construit un plan d’actions en 3 temps :

  • Dans les 30 premiers jours : Gérer l’urgence et préparer la sortie de crise
  • A 60 jours : Mesurer les impacts et réduire les risques
  • A 180 jours : Anticiper et s’adapter au « new normal »

[Cliquez sur l’image pour l’agrandir] 

DE 0 A 30 JOURS : GERER L’URGENCE ET PREPARER LA SORTIE DE CRISE

0. GERER LA CRISE AVEC LA MISE EN PLACE DE WAR ROOMS

La cellule de crise COVID-19 doit avoir pour objectifs de piloter le dispositif de gestion de la crise, d’analyser les impacts au fil de l’eau et de préparer le plan post-crise.

L’équipe Risk Business Continuity d’Accenture dispose des compétences permettant d’accompagner ses clients dans la gestion de crise et de garantir la continuité des activités.

Nous pouvons également nous appuyer sur la veille de place (benchmark des actions de surveillance et de réponse au risque de faillite, et veille réglementaire).

1. DEFINIR UN PLAN DE DE REPRISE D’ACTIVITE

En cohérence avec le plan progressif de déconfinement français à partir du 11 mai, les directions des Risques doivent contribuer à la définition du plan de reprise d’activités :

  • Etablir des scénarios de reprise d’activité conformes aux scénarios de déconfinement, et anticiper les éventuels scénarios de reconfinement
  • Identifier les risques liés à la reprise d’activité
  • Définir les priorités, leurs coûts et le planning de reprise d’activité
  • Affecter les équipes aux activités prioritaires, avec une nécessaire agilité de l’organisation
  • Communiquer et accompagner les équipes dans la reprise d’activité

D’ICI 60 JOURS : MESURER LES IMPACTS, ANTICIPER ET REDUIRE LES RISQUES

2. MOBILISER UNE TASK FORCE NPL POUR ANTICIPER ET GERER LE PIC DE CHARGE A VENIR

Dans le contexte COVID-19, l’industrie bancaire risque de faire face à une forte augmentation du volume de NPL aussi bien pour la clientèle de particuliers que pour les professionnels / PME / ETI.

  • Accenture peut vous aider à absorber le pic de charge lié au COVID, en opérant les processus de recouvrement, en recourant à des modèles hybrides onshore + near / offshore (les économies pouvant atteindre 10 à 20% sur les coûts de back office relatifs aux volumes additionnels de NPL)
  • Le recours à l’analytics peut permettre d’améliorer l’analyse du portefeuille de NPL et définir le plan d’actions à court terme (ex : système d’ « early warnings » permettant de lancer les actions de remédiation lorsque les prêts sont encore “in bonis”, par exemple)

    3. MOBILISER UNE TASK FORCE RISK ANALYTICS

Compte tenu de l’ampleur de cette crise, il est essentiel de constituer une unité de crise dédiée à l’analyse des risques financiers (i.e. impasse de liquidité / de taux d’intérêt du banking book, etc.) et pouvant le cas échéant participer à la recalibration des modèles.

Accenture est en mesure de mettre à disposition de ses clients son Centre d’excellence analytique européen basé à Milan soit plus de 150 personnes, afin de les accompagner dans la gestion des urgences, et de mobiliser très rapidement sur site des profils quantitatifs en risques de crédit.

4. RENFORCER LA PROTECTION DES DONNEES, LES CONTROLES IT ET LA SECURITE

Le basculement vers des nouveaux modes de travail et de relations clients très largement digitalisées a été massif et quasiment immédiat. Accenture Security peut vous aider augmenter rapidement les niveaux de contrôle sur les systèmes / Infrastructures IT et les données conformément aux principales normes internationales (NIST, COBIT).

Il s’agit notamment de contrôler :

  • La vulnérabilité du système (vérifier la capacité de l’infrastructure à gérer un grand nombre d’utilisateurs à distance, identifier les vulnérabilités et tester les applications pour les opérations à distance)
  • Les incidents et la reprise des activités (détection rapide des incidents et restauration complète des données et des fonctionnalités en cas d’événements à risque, e.g. sauvegarde des données, solutions de restauration des infrastructures)
  • La gestion des droits d’accès afin de garantir un contrôle total sur les autorisations et les accès à distance

5. REEVALUER LES RISQUES LIES AUX FOURNISSEURS ET PRESTATAIRES DE SERVICES ESSENTIELS

La crise met en évidence la dépendance des banques vis-à-vis de leurs fournisseurs et prestataires, qui opèrent certaines de leurs activités essentielles.

Accenture a développé une méthodologie d’évaluation de risques proportionnée au profil de risque de chaque fournisseur, permettant d’établir un cadre de contrôles structuré et adapté. Cette méthodologie repose sur une checklist de due diligence, couvrant 10 types de risques et donnant lieu à 80 contrôles.

6. MAINTENIR LE NIVEAU DE VIGILANCE EN MATIERE DE LUTTE ANTI-BLANCHIMENT ET FINANCEMENT DU TERRORISME

Conformément au communiqué de l’EBA du 31 mars 2020, les institutions financières doivent maintenir leur niveau de vigilance en matière de lutte anti-blanchement et contre le financement du terrorisme (LAB / FT). Elles doivent adapter leur dispositif pour faire face aux nouveaux risques et aux transactions malveillantes ou frauduleuses liées au COVID-19. Il s’agit donc pour les banques de ne pas baisser la garde alors que leurs ressources sont déjà très sollicitées.

Accenture offre les services d’experts fraude & sécurité financière pour opérer les missions de vigilance « as a Service ».

7. ADAPTER LE PLAN DE CONTINUITE D’ACTIVITE

La crise COVID-19 a permis de mettre en évidence les faiblesses des Plans de Continuité d’Activité existants. Les banques doivent se préparer à un renforcement des exigences des superviseurs bancaires en matière de PCA.

Ce retour d’expérience doit permettre de revoir ces PCA, et de définir les plans de remédiation (dimensionnement des réseaux afin d’éviter les saturations constatées, revue des processus permettant de continuer à opérer les activités critiques à distance…).

D’ICI A 180 JOURS : S’ADAPTER AU « NEW NORMAL »

8. CARVE-OUT DU RECOUVREMENT DE NPLS

Accenture peut être votre opérateur back-office Recouvrement sur un périmètre de NPL que nous définirions ensemble afin de vous permettre de vous concentrer sur votre cœur d’activité, vos clients sains, et les affaires les plus sensibles.

Accenture gère déjà plusieurs centaines de millions de NPL, notamment pour des institutions financières italiennes et espagnoles. Cette expérience nous a permis de massifier les flux, localiser les ressources sur un modèle hybride near/ off shore, maitriser la digitalisation et l’automatisation des processus, afin d’aboutir à une économie des coûts de gestion de 20 % à 40%.

Accenture propose d’opérer la gestion des carve-out « as a service », et donc d’indexer le prix du service sur le volume annuel de NPL.

9. RECALIBRATION DES MODELES RISQUES

Le Covid-19 aura un impact sur la solvabilité des clients, la valeur de marché des portefeuilles bancaires et la liquidité des institutions financières, rendant nécessaire de recalibrer les modèles prédictifs pour mesurer correctement les risques.

Accenture dispose d’équipes spécialisées dans le conseil méthodologique et quantitatif des risques financiers, notamment en matière de modélisation statistique avancée (avec le recours au Machine Learning et à l’intelligence artificielle) et de validation interne, ainsi que d’outils prêts à l’emploi (backtesting, calibration de modèles…).

10. PREPARER LES NOUVELLES EXIGENCES EN MATIERE DE FINANCE DURABLE ET DE RISQUE CLIMATIQUE

Afin de respecter l’accord de Paris et l’objectif de la neutralité carbone en 2050, les banques devront participer à l’effort de transition de l’économie vers des énergies décarbonées. La taxonomie de l’UE des activités durables entre en vigueur fin 2021 et l’EBA dispose sur d’une feuille de route 2020-2025 sur la question climatique.

Accenture peut vous accompagner dans vos plans de mise en conformité, en s’appuyant sur un écosystème de start-ups partenaires et sur l’expertise de notre entité Parker Fitzgerald dédiée à la gestion des risques climatiques et à la finance durable.

11. REDUIRE STRUCTURELLEMENT LA BASE DES COUTS

 

Accenture propose d’étudier « à livres ouverts » comment vous aider à réduire de façon structurelle (e.g. 20% +) la base de coûts de la fonction Risques en utilisant les compétences, solutions technologiques et le bilan d’Accenture :

  • Intelligent RISK operations – Accenture peut opérer de manière efficiente un vaste périmètre de processus risques pour le compte de ses clients bancaires, en s’appuyant sur les nouvelles technologies (e.g. digitalisation, data analytics)
  • Risk Application Outsourcing – Accenture peut gérer à des coûts optimisés la maintenance applicative d’un large spectre de solutions IT risques, logiciel ou custom

En réponse à la crise du COVID 19, Accenture Finance & Risques est en mesure d’accompagner ses clients avec des réponses novatrices et efficientes. Pour en savoir plus sur notre offre et discuter de son application dans votre contexte, contactez :

@Sebastien Van Troys (Managing Director Services Financiers – Lead Practice Finance et Risques) 

@Jérôme Grelier (Managing Director – Lead Conformité)

Vous pouvez consulter notre offre dédiée aux risques bancaires : Impacts & réponses au COVID-19 Risques Bancaires

Pour une présentation détaillée des enjeux et réponses pour le secteur bancaire, téléchargez : Accenture COVID 19 Banking full report.