Accenture Banking Blog

Dans ce dernier post consacré à la Vision Technologique 2016 d’Accenture, je vais traiter de la cinquième tendance dégagée, « la disruption prévisible », et des actions à mettre en place pour s’adapter à ce nouvel environnement.

L’environnement des banques a été profondément modifié au cours des dernières années (banque en ligne, prêts entre particuliers, Blockchain). Les banques doivent être attentives aux signes de disruption pour mieux les anticiper. La prochaine vague majeure de disruption bancaire passera sans doute par les écosystèmes, qui sont en plein essor.

La disruption prévisible

Les banques traditionnelles qui entretiennent des relations solides avec les autres secteurs d’activité sont au premier rang pour détecter les prochaines tendances et en tirer parti.

Prenons pour exemple l’écosystème de la voiture connectée et autonome. Pour répondre aux attentes suscitées par cette innovation technologique, et l’accompagner, les établissements bancaires peuvent s’appuyer sur leurs produits de financement et d’assurance automobiles ainsi que sur les relations nouées avec les industriels du secteur automobile.

Les banques doivent donc se montrer attentives pour anticiper les changements majeurs provoqués par la disruption des écosystèmes :

  • Les activités basées sur des plateformes auront des retombées sur plusieurs secteurs d’activité. La plupart dépendront des banques d’une manière ou d’une autre, pour les paiements ou les prêts par exemple.
  • Les changements en termes de revenus et de dépenses des clients qui peuvent révéler des besoins et entraîner la création de nouveaux produits ou services bancaires.
  • L’utilisation de nouvelles technologies pour refondre les processus, les produits et les services. Les efforts déployés par Google et de nombreuses autres entreprises dans le développement de la voiture autonome sont annonciateurs d’une véritable révolution. Les banques doivent prendre note de ces signes de disruption, voire les anticiper, pour réorienter leurs actions stratégiques.

Ce constat fait une quasi-unanimité, les frontières du secteur bancaire tendent à disparaître avec l’apparition de ces nouveaux paradigms.

L’humain d’abord : un plan sur 100 jours

Ces cinq tendances font ressortir une nouvelle culture digitale que les banques doivent commencer à assimiler pour aller de l’avant et se transformer.

Dès maintenant, nous vous recommandons de tenir compte de ces cinq mouvements de fond pour revoir votre stratégie, en resituant l’humain au cœur de votre stratégie digitale. Voici quelques pistes :

  • Commencez à développer une stratégie complète qui posera les bases de votre modèle d’activité (basé sur les plateformes) et de votre écosystème.
  • Comprenez les risques digitaux auxquels la banque est actuellement exposée, et établissez des données repères qui peuvent être améliorées.
  • Engagez les premières discussions autour d’une stratégie et d’une vision inédite de la main-d’œuvre en tenant compte des capacités déjà en place et de vos besoins à court et long terme.
  • Commencez à prédire quels seront les éléments perturbateurs des écosystèmes émergents.
  • Développez une compréhension complète de l’état actuel de l’automatisation intelligente et de l’intelligence artificielle dans votre banque.

Découvrez l’étude complète « vision technologique 2016 d’Accenture pour le secteur bancaire » en cliquant ici

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *