Accenture Banking Blog

Pour tirer profit du potentiel des technologies abordées dans les deux posts précédents, l’intelligence artificielle et la blockchain, les sociétés de services financiers devront profondément modifier leur organisation.

  1. Sentir

Le premier challenge consiste à capter les flux d’innovation, à « sentir » les zones de disruption, à « faire partie du jeu ».  Trois leviers sont à considérer :

  • Se connecter à l’écosystème de start-ups pour rester à l’affût des derniers développements,
  • Impliquer des collaborateurs de talent pour appréhender les opportunités offertes par ces innovations, en mobilisant leur expertise métier et leur connaissance pratique des processus,
  • Créer un environnement propice au changement, afin que tous les employés soient motivés pour travailler sur de nouveaux services, produits et process.
  1. Interpréter

Le deuxième challenge consiste à qualifier les innovations, déterminer les plus pertinentes pour l’entreprise et évaluer leur impact. Cela passe par :

  • Une analyse des menaces les plus sérieuses sur le business model de l’entreprise et des opportunités crédibles les plus porteuses engendrées par les technologies choisies,
  • Une appréciation du meilleur timing, en anticipant sur des phases d’expérimentation pour monter en compétences et mieux cerner les bénéfices et les conditions de succès,
  • La recherche des nouveaux services ou existants qui pourraient bénéficier à plein des technologies en question.
  1. Agir

Il faut enfin mettre en place les technologies retenues dans les départements de la banque où elles auront la plus forte incidence pour faire la différence. Certains concepts pourront être testés sur le terrain afin de déterminer s’ils peuvent engendrer les bénéfices escomptés et s’intégrer aux infrastructures existantes.

Tout cela signifie qu’un des plus grands défis concernera la gestion des ressources humaines et la rotation des talents internes vers le digital : Comment les nouvelles technologies affecteront-elles les services informatiques ?

Quelles seront les nouvelles compétences nécessaires ?

Comment recruter ces nouveaux talents ? ou faudra-t-il faire appel à des expertises externesconsultants externes ?

  • Quel sera le rôle du personnel non informatique sachant que les innovations transforment l’organisation des entreprises, et nécessitent de nouvelles qualifications ?
  • Quelles conséquences ces changements auront-ils sur les relations avec les parties prenantes, comme les régulateurs par exemple ?
  • Quel sera l’impact sur les ressources humaines dans leur ensemble à court, moyen et long terme ?

L’une des clés de succès réside dans la mise en place d’un véritable leadership conscient de tous les enjeux afin que toute l’organisation soit réceptive au changement.

Au final, l’intelligence artificielle et la blockchain vont changer la banque. Des métiers vont certainement disparaître, tandis que d’autres vont profondément évoluer et émerger. Un vaste plan de formation pourrait être nécessaire pour réactualiser les compétences. De nouvelles fonctions vont voir le jour. Il est clair que la concurrence promet d’être intense pour attirer certains talents.

L’émergence d’une nouvelle culture d’entreprise, qui laisse s’exprimer la nouveauté devient  indispensable.

Découvrez l’étude complète en cliquant sur le lien suivant : Trois technologies indispensables pour se transformer

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *