Accenture Banking Blog

Accenture a mené une étude, au niveau Européen, sur la mesure de la performance digitale. Les services financiers européens sont en train de perdre du terrain au profit des innovateurs numériques, plus efficaces pour intégrer le digital dans tous les aspects de leurs organisations. Je vous propose une série sur ce sujet, afin de décrypter avec vous les quatre facteurs clés indispensables pour optimiser sa transition au digital. Pour commencer cette série, je vais m’attarder sur le sujet qui préoccupe bon nombre d’acteur des services financiers à l’heure actuelle : les FinTech

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’honneur d’être invitée à intervenir lors d’un atelier « Capital Markets Union et FinTech » au Parlement européen à Bruxelles, sur l’évolution du marché des FinTech et des différences observées entre les régions.

En 2015, nous avons constaté plus de 22 $ milliards d’investissements dans les FinTech et plus de 1.100 transactions1, ce qui représente une croissance de plus de 75% par rapport à l’année précédente. Alors que les États-Unis représentent la plus grosse part du marché actuel (50%), la croissance en Europe et surtout en Asie Pacifique, dépasse largement celle de l’Amérique du Nord, ce qui explique le succès de cet atelier et le nombre importants de participants, avides d’en apprendre davantage sur le sujet.

Comme vous pouvez l’imaginer, ce fut un plaisir d’échanger autour d’un sujet si fascinant avec des experts provenant de divers secteurs des services financiers et d’organisations qui soutiennent ou réglementent l’industrie.

Chaque intervenant de cet atelier a proposé sa vision du marché puis nous avons eu une session de questions/réponses et échangé de manière plus informelle. J’ai suivi avec une attention particulière l’intervention de la communauté FinTech sur les défis auxquels elle est confrontée en termes de croissance notamment. Les réactions de la communauté bancaire ont été très instructives aussi. Un PdG a souligné le fait qu’il était surtout motivé par la  concurrence tandis qu’un autre cherchait plutôt des partenariats avec la communauté bancaire.

Comme j’avais parlé de la croissance du marché des FinTech, en insistant sur les avantages que les nouvelles technologies numériques pourraient apporter à l’industrie des services financiers, un participant m’a demandé dans quelle mesure je sentais que la communauté bancaire était susceptible d’adopter des solutions numériques. Je peux comprendre que pour les FinTech qui travaillent surtout avec les nouvelles technologies – par exemple le cloud computing, le traitement de données, l’intelligence artificielle – les banques ou assureurs établis pourraient sembler avancer très lentement. Mais cela ne prend pas en compte toutes les activités actuelles de ces acteurs dans le Digital. Je suis heureuse d’être en mesure de signaler qu’en effet, les principales banques et compagnies d’assurance reconnaissent le rôle que joue le numérique dans leur industrie.

Plus de 80% des plus importantes banques et compagnies d’assurance européennes ont intégré le Digital dans leur vision stratégique. La plupart ont lancé de nouveaux produits et services numériques. 80% accueillent des retours clientèles par des moyens numériques, tandis que plus de la moitié forment leurs employés aux compétences digitales. Ce sont quelques-unes des conclusions de l’étude sur l’état de préparation numérique des entreprises de services financiers en Europe que j’ai menée cette année avec mon équipe d’Accenture Research.

Notre objectif était d’étudier dans quelle mesure les plus grands acteurs financiers européens incorporaient le numérique dans les quatre domaines clés du spectre de l’entreprise :

  • Planifier : concevoir une stratégie de transformation digitale
  • Faire : adopter la production et la livraison digitales
  • Vendre : créer et conserver des interactions digitales avec les clients
  • Gérer : fonctionner avec une culture digitale

Au cours de mes prochains billets, je décrirai les autres facteurs clés plus en détails, partagerai quelques résultats de notre analyse et expliquerai la raison pour laquelle je suis optimiste face à la croissance du digital en France.

Ce que je retiens du débat au Parlement européen est que le succès du marché des FinTech est d’un grand intérêt pour les nouveaux arrivants ainsi que les acteurs actuels. Il permet à l’industrie bancaire et aux compagnies d’assurance de se montrer plus compétitifs face aux perturbateurs potentiels d’autres secteurs, tout en offrant aux consommateurs les services qu’ils recherchent au sein d’établissements de confiance.

Pour plus d’informations, téléchargez le rapport « European Financial Services Digital Readiness Report – Services financiers digitaux en France : de la stratégie à l’entreprise durable »

 1.Sur la base des données CB Insights

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *